Un projet en géographie au cycle 3 Autour du site de la Roche Guyon

par Serge Conneau

Ce projet est le résultat du travail réalisé par des collègues de la circonscription durant un stage d’une semaine. Ce stage, qui a eu lieu cette année, s’est déroulé sur les communes de La Roche Guyon et Vétheuil.

Lecture de paysage : proposition d’une démarche en 4 étapes.
 
1) Identifier le paysage
1a Déterminer s’il s’agit d’un paysage : « un paysage est une portion de l’espace assez vaste pour qu’y figure un horizon et des éléments naturels ou d’organisation de l’espace par l’homme »
1b Caractériser la prise de vue
o Vue au sol
o Vue oblique (depuis un point élevé)
o Vue aérienne
Remarque : on pourra s’interroger sur ce qui est hors cadre dans le cas d’un travail sur photo.
 
2) Localiser le paysage
2a Nommer le lieu
2b Passer de la réalité à sa représentation
1 Recherche d’indices pour la localisation sur carte (éléments apparaissant sur la légende de la carte)
2. Identification de la légende pour ces indices
3 Recherche des lieux sur la carte
ü Etude de l’environnement du lieu sur la carte (cf remarque de 1)
 
3) Décrire le paysage
3a Lecture par plans
o Premier plan
o Plan(s) intermédiaire(s)
o Arrière-plan
 
3b Lecture par ensembles visuels : couleurs, groupes de maisons, etc.
 
3c Lecture par thèmes : espaces ruraux, espaces urbains, zones commerciales, centre des affaires, etc.
 
Quelques règles générales :
 -la description s’organise du général au particulier
 -la description doit porter à la fois sur les éléments naturels et transformés par l’homme, elle comprend des observations objectives mais aussi des hypothèses
 -la description est comparée avec d’autres (du même type)
 -la description doit comporter une recherche d’indices marquant une évolution (ruine, ancienne voie, etc)
 -la description doit utiliser le vocabulaire de la géographie
 
4) Exploiter le paysage
Décomposer le paysage en unités logiques (habitat, voies de communications, espaces agricoles, etc). Ce travail est facilité par la construction d’un schéma d’interprétation (cf séance 1).